Maeva MELLIER (-73 kg)

A lire - Maeva Mellier "Chercheuse d'or" (TKD Hwarangdo n°50)

Fiche : 

Née le 19/11/1991
Club : Tkd Elite Cergy
Auxiliaire puéricultrice
Sa devise :
« Le talent me permet de gagner des combats, mais le travail et l’intelligence me permettront de gagner de grandes compétitions. »

  • 3e Coupe du Monde par équipe 2013
     
  • 3e Champ. du Monde Universitaires 2010
     
  • 1re Coupe du Monde Francophone 2012
  • 2e Coupe du Monde Francophone 2010
     
  • 3e Champ. d’Europe 2012
  • 3e Champ. d’Europe -21 ans 2009
  • 2e Champ. d'Europe des clubs 2014
  • 3e Open de Luxor, de Fujaïrah, Dutch Open 2014
  • 1re Jeux Méditerranéens, Open de Croatie 2013
  • 2e Combat Games 2013
  • 3e Open d’Espagne 2013
  • 1re Open d’Israël 2011, 2012
  • 1re Open d’Azerbaïdjan 2011
  • 1re Open de Croatie 2010, 2011
     
  • Championne de France seniors 2013, 2014
  • ​Championne de France espoirs 2011

Par Oury Stzantman

"Depuis qu’elle a rejoint le pole de l’Insep en 2010, elle n’a qu’un but se faire une place au soleil et exister sportivement entre les deux monstres sacrés de sa catégorie olympique Caroline Graffe (argent aux JO de Londres) et Gwladys Epangue (Bronze aux JO de de Beijing)
Avec Maeva la catégorie des lourdes olympiques est sur-représentée, ce qui est à la fois un luxe dans la préparation de nos championnes pour leurs objectifs et une situation pas toujours facile à vivre, car le triomphe de l’une fait forcément de l’ombre à l’autre.
Toujours perçue comme un fort potentiel, sa dernière performance aux jeux Med l’a consacrée comme une vraie rivale pour la sélection olympique des +67kg.
Avec le système du ranking, Maeva peut tout à fait rejoindre le club des 8 meilleures de la catégorie et prétendre au ticket pour Rio. A Londres elle était la remplaçante d’Anne Caroline Graffe. Elle a vibré et ressenti toute l’émotion de cette compétition hors norme. Frustrée de sa non-sélection aux Championnats du Monde qui se déroulaient au Mexique en juillet, Maeva comptait faire le buzz aux Jeux Med à Mersin en juin 2013, où le Taekwondo était représenté pour la première fois .
Dans une catégorie disputée par des têtes d’affiches, elle se présente sur l’aire de combat étonnement calme et sans appréhension. «Je n’appréhendais pas mes adversaires, pourtant toutes étaient têtes de série.» Elle score tous azimuts et pour la première fois ose l’impossible. «Je voulais faire mes preuves et leur donner tort de ne pas m’avoir sélectionné à Puebla. J’étais Deter !!!»
En effet elle fait un parcours titanesque en battant dans la même énergie l’Egyptienne (N1 au ranking des -67) et Rosanna Simon (championne du monde 2009) 5-4 et en finale la serbe Mandic Milica (championne olympique 2012) au point en or. Sans aucun doute, sa rivalité au quotidien avec Anne Caroline et Gwladys l’a préparée à cette adversité de classe mondiale et aux duels à haute tension. Sociétaire du club de Cergy, elle a eu Ludovic Vo comme enseignant et modèle. «Je lui dois beaucoup». En 2008, c'est le départ pour Aix où Maeva se retrouve sous la houlette de Myriam Baverel, évoluant dans une atmosphère de dépassement de soi et d’affrontement avec les meilleures juniors. Pour Myriam Baverel, le palmarès international de Maeva sera logiquement facile à étoffer, une fois, qu’"elle aura pris conscience de sa dimension physique". Mehdi Bensafi, qui l’a accompagnée depuis Aix, croit également en elle. « C’est une question de temps, Maeva est capable de bousculer les hiérarchies !» Maeva se distingue en effet par un gabarit taillé sur mesure pour le Taekwondo mais aussi par sa volonté de travail. C’est une besogneuse de longue haleine. Elle est inséparable de ses copines Yasmina, Haby et Alyne et forme les "4 mousquetaires d’Aix". Ensemble, elles ont juré de se retrouver au sommet. Elles n’en sont pas loin !  Quand elle n’envoie pas ses coups de pied au visage qui percutent, elle a des airs de Noémie Lenoir version dynamite, s’en excuse et aime avant tout la discrétion. Elle se verrait bien assistante puéricultrice pour partager sa semaine entre les entrainement de spartiate et les soins à donner aux nouveaux nés. Maeva est une sportive impliquée et une étudiante appliquée, elle fait son chemin de manière méthodique et ne laisse rien la détourner de son objectif principal : l’or olympique. Pour ce défi elle sait qu’il va lui falloir être la meilleure et se battre à armes égales avec les plus grandes championnes pour conquérir le titre."